Élus/Politiques

Vous trouverez dans cette page une liste non-exhaustive d’anciens normaliens qui se sont fait connaître par leur engagement dans la vie sociale comme élus locaux ou nationaux, comme militants de la vie politique et publique. Cette liste est forcément incomplète : aidez-nous en nous signalant de nouveaux noms, mais surtout en nous indiquant des sources et références pour compléter correctement cette liste.

Claudius BUARD  (1900 – 1978)
Né le 7 février 1900 à Firminy (Loire), décédé le 11 septembre 1978 à Saint-Etienne (Loire). Claudius Buard entre à l’école normale de Montbrison après avoir fréquenté le cours complémentaire de Firminy. À sa sortie de l’école normale, en 1918, il devance l’appel de quelques mois pour s’engager dans la marine. Militant actif, il est candidat du Parti communiste aux législatives de 1936. Arrêté en 1939 pour « reconstitution de parti dissous », il est condamné par le conseil de guerre à cinq ans de prison. Incarcéré à la centrale de Riom, il est libéré en octobre 1942. Il se réfugie alors dans le Puy-de-Dôme,et participe alors à la Résistance.
A la Libération, il est élu au conseil municipal de Saint-Etienne, où il est premier adjoint ; il est également conseiller général de Firminy de 1945 à 1958. Il est élu au Conseil de la République (Sénat) le 8 décembre 1946, sur la liste d’Union Républicaine et Résistante mais n’est pas réélu en 1948. Il se consacre plus tard à la Fédération des oeuvres laïques de la Loire, dont il devient président en 1954.
voir bio sur http://wikipedia.org

Jean-Paul Burdin

Maire de le Coteau (2001 –  )

Daniel Décot

Maire de Queyrières (43) de 1983 à 2006 – Président de la communauté de communes du Meygal

Paul Desroches

Il est élu maire de Mably en 1977 et adhère alors au PCF. il reste maire jusqu’en 1996.
Il a été également Conseiller général du Canton de Roanne-Nord (1979-1992).

Julien Duché

Promotion 1959/1963 de l’École Normale de Montbrison. Professeur d’EPS, maire de Poncins depuis 1989.

Félix Franc (1916 – )
Il est né le 11 septembre 1916 à Saint-Etienne. Il entre à 16 ans à l’école normale de Montbrison.  Il est nomme en 1935 à Sainte-Croix-en-Jarez.
Syndicaliste, maire de Lorette, Conseiller général, militant pacifiste et libertaire, homme de grande culture aussi, il fut un acteur de la vie locale dans de nombreux domaines et un témoin des transformations du pays depuis plus de 3/4 de siècle.
Il a publié : « L’errance d’une vie », Félix Franc, 2002, Actes Graphiques, Saint-Etienne
Un film de Jean Andersson et André Picon lui est consacré : « Félix Franc, l’errance d’une vie », les films du Hibou, 2001. Contact: Mr André PICON, 1 rue Molière, 42 100 Saint-Etienne
Voir sa bio sur http://Forez-info.com

Jacques Frécenon

maire de Saint-Jean-Bonnefonds (2001 – )

Jean-Claude Frécon

Jean-Claude Frécon, né le 3 septembre 1944, s’est engagé au sein du Parti Socialiste.
Maire de Pouilly-lès-Feurs de mars 1983 à octobre 2006, (conseiller municipal en mars 1971, premier adjoint depuis 1972), il fut Conseiller Général du Canton de Feurs (élu de mars 1979 à novembre 2002). Il a été Vice-Président de l’Association des Maires de France de 1988 à 2006.
Retraité, il a été élu sénateur de la Loire le 23 septembre 2001. Il est aussi membre titulaire et Président du Chambre des pouvoirs locaux du Conseil de l’Europe.

(sources : site personnel http://jean-claude.frecon.pagesperso-orange.fr/ et site http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Claude_Fr%C3%A9con)

Michel Houzet

maire de Sail-sous-Couzan (1965 – 1989)

Albert Lescure

Il a été maire de Saint-Priest-la-Roche de 1970 à 1989.

Jean Adolphe  Marey (1906 – 1959) dit « Colonel Marey ».
Né le 11/11/1906 à Leignecq, commune de Merle (Loire), mort pour la France le 28/03/1959 à El Millia (Algérie)
Après l’Ecole Normale de Montbrison, il enseigna quelques mois avant d’entrer dans l’armée. En 1943, il devient Chef départemental de l’Armée Secrète de la Loire. Le 21 août 1944, il obtient la reddition d’une colonne allemande se repliant depuis Le Puy, forte de plus de 800 hommes, faisant d’Estivareilles un lieu symbolique de la Résistance.
Voir sa bio sur http://www.emicherchell.com/documentation/temoin.html

Lucien Moullier

Lucien MOULLIER adhère au Parti Socialiste en septembre 1972 après la signature du Programme Commun de la Gauche entre le Parti Socialiste, le Parti Communiste et le Mouvement des Radicaux de Gauche.
Élu Maire de Boën-sur-Lignon en mars 1977, avec une liste d’Union de la Gauche, il est réélu en mars 1983. Il devient Conseiller régional Rhône-Alpes avec la liste PS en 1986, puis  Conseiller général de la Loire (PS) en octobre 1988. Il adhère au Mouvement « Génération Ecologie » en 1991,  et est réélu Conseiller régional Rhône-Alpes où il siège avec le Groupe des écologistes de 1992 à 1998.
Il est ensuite  réélu Maire de Boën-sur-Lignon en 1995 et 2001 avec la liste « Construire Ensemble ». En 2006, il adhère au Parti Radical de Gauche et est réélu Conseiller général du canton de Boën-sur-Lignon dès le 1er tour en Mars 2008. Lors des primaires du Parti Socialiste, il soutient la candidature d’Arnaud Montebourg et quitte le Parti Radical de Gauche.
(source : site de Lucien Moullier http://www.loirepourtous.fr/elu/14-lucien-moullier.html)

Bernard Outin (1944 – 2008)
Né le 26 janvier 1944 à Firminy (Loire), est décédé le 24 mars 2008 à l’âge de 64 ans. Issu d’une famille modeste de mineur de Firminy, d’un milieu militant syndicaliste et politique, Il réussit son concours d’entrée à l’École normale de Montbrison où il apprend pendant quatre ans les rudiments du métier de pédagogue.
Sa formation achevée, il revient à Firminy et est nommé à l’écolé des Noyers. En 1972, il est à l’initiative de la création du premier centre aéré de la ville. Il terminera sa carrière d’enseignant à la tête de la Fédération des Œuvres Laiques de la Loire. En 1983, Bernard Outin est élu conseiller municipal dans l’équipe de Théo Vial-Massat. En 1989, il devient premier adjoint. Il est élu maire de Firminy de 1992 à 2001
Il est élu député PCF de 1997 à 2002, dans la 4e circonscription de la Loire.
voir sa bio sur http://wikipedia.org

Pierre-Luc Perrin

Il a été maire de Saint-Appollinard de mars 2001 à mars 2008.

René Antoine ROCHE (1915 – 1944)
Il est né le 2 janvier 1915 à Saint- Germain- les- Vergnes, département de la Corrèze, premier enfant de parents agriculteurs. Son père, Jean Roche est mort pour La France le 16 novembre 1914 à Saint Léonard dans la Marne . Il poursuit ses études au collège à Egletons (19) puis entre, en septembre 1932, à l’Ecole Normale d’instituteurs de Montbrison ,département de la Loire alors « déficitaire », promotion 32-35.
Il débute dans l’enseignement à St Romain d’Urfé ,puis est nommé instituteur à Champoly en 1938 au retour du service militaire, Après 1940, il entré en résistance au sein des M.U.R.( Mouvements Unis de Résistance) du Roannais dont le chef était Elie Vieux, sous-préfet, fondateur et président du Comité de Libération clandestin. Il fut arrêté sur dénonciation le 22 avril 1944 à l’école de Champoly . Il fut ensuite transféré le 22 mai à la prison Saint-Paul à Lyon, déporté à Dachau fin juin, puis au camp de Leitmeritz en Tchécoslovaquie le 25 juillet. Il y est décédé le 25 novembre 1944. Le 8 juin 1967, ses camarades de l’école normale, promo 32-35,le conseil municipal de Champoly, ses amis et anciens élèves , les enseignants ainsi que quelques membres de sa famille, lui rendirent un ultime hommage.
voir bio sur http://azar.over-blog.net

Pierre Soyer

Il a été maire de Luppé.

Urbain Thévenon  (1901-1973)
Né le 6 août 1901 à Saint-Nizier-de-Fornas (Loire) ; mort le 10 avril 1973 à Saint-Etienne (Loire). Instituteur, militant syndicaliste révolutionnaire de la Loire.
Grâce à une bourse, il put fréquenter l’école primaire supérieure, filière vers l’Ecole normale de Montbrison où il acheva ses études (1917-1920). En 1927, Thévenon devint secrétaire adjoint de la Bourse du Travail de Saint- Etienne. Il devint en 1938 secrétaire du SNI pour la Loire, poste qu’il conserva jusqu’en 1940, et impulsa le Centre syndical d’action contre la guerre et la ligne pacifiste du SNI.  Accusé de collaboration, il fut mis à la retraite à la Libération, défendu par Duperray, il fut réintégré en 1949 après un conseil extraordinaire du SNI. Il milita par la suite à l’UD-FO.
voir bio dans http://revolutionproletarienne.wordpress.com

mars 2001 mars 2008 Pierre-Luc Perrin
Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s